Le blog de la connaissance client Parcourez nos articles et conseils d'experts pour proposer une expérience client mémorable et améliorer votre business !
questionnaire attractif

5 techniques pour rendre vos questionnaires attractifs

Un questionnaire doit réussir à tenir en haleine vos répondants jusqu’au bout. C’est le meilleur moyen d’optimiser vos taux de réponses et la qualité des réponses elles-mêmes. Voici 5 techniques pour améliorer l’attractivité de vos questionnaires.

Pourquoi vos questionnaires doivent-ils être attractifs ?

Si vous êtes marketeur, vous connaissez déjà une partie de la réponse. Pour vendre un produit, il faut réussir à le rendre attractif et désirable. Un questionnaire client peut être considéré comme un produit. On peut également apporter trois réponses plus spécifiques :

  • Créer un questionnaire attractif est indispensable pour tenir en haleine vos répondants du début à la fin. Si votre questionnaire est ennuyeux, mal conçu et rébarbatif, vos répondants seront nombreux à quitter le questionnaire sans l’avoir terminé. Vous devez créer des questionnaires attractifs pour réduire le nombre d’abandons en plein milieu du questionnaire.
  • Un questionnaire inintéressant et/ou interminable peut avoir une incidence très néfaste sur la qualité de la data récoltée. Face à un questionnaire qui l’ennuie, votre client aura tendance à répondre machinalement aux questions pour être rapidement débarrassé de la besogne ! Des réponses machinales sont rarement exploitables…
  • Pour vos clients, un questionnaire constitue une expérience qui influence leur manière de percevoir votre marque. Un questionnaire mal conçu et peu attractif peut contribuer à dégrader l’image de marque de votre entreprise.

Pour ces trois raisons au moins, il est nécessaire que vous preniez du temps pour concevoir des questionnaires attractifs. Voici cinq techniques pour rendre vos questionnaires plus attractifs et plus intéressants pour vos clients.

1/ Ne proposez pas des questionnaires trop longs

La question de la taille du questionnaire est une des questions qui revient le plus souvent. « Combien de questions doit comporter mon questionnaire ? », « combien de temps doit durer mon questionnaire ? » : qui ne s’est pas déjà posé ce type de questions ?

Il est très difficile de répondre de manière générale à cette question. La réponse varie en effet en fonction de votre cible, de votre relation avec vos clients, de leur degré d’engagement, de l’objet du questionnaire ou encore de vos capacités en interne à gérer l’analyse des résultats obtenus. Pour en savoir plus, découvrez notre article sur la durée optimale d’un questionnaire.

Pour vous donner un repère (à prendre avec des pincettes) : un répondant doit être en mesure de répondre à toutes les questions en 5-6 minutes maximum. Deux petites remarques complémentaires :

  • Plus le thème du questionnaire et l’objet des questions seront en adéquation avec le profil du répondant, plus ce dernier sera disposé à prendre le temps de répondre. Vous devez par conséquent bien cibler vos questionnaires (voir plus bas).
  • Quand un questionnaire est trop long, demandez-vous si toutes les questions sont indispensables ou alors s’il ne serait pas possible de découper le questionnaire. Mieux vaut proposer à vos clients deux questionnaires courts qu’un questionnaire long (en règle générale).

2/ Proposez des questions pertinentes et ciblées

Si vous souhaitez que vos répondants aillent jusqu’au bout et terminent le questionnaire, vous devez leur poser des questions qui les concernent. Si vos clients répondent à des questions qui ne les concernent pas, il y a peu de chances que le questionnaire les intéresse. Le manque d’intérêt est le premier facteur d’abandon.

Pour que les questions concernent vos répondants, vous devez concevoir des questionnaires ciblés. Il est fini le temps où l’on posait à tous les clients les mêmes questions. Il est aujourd’hui possible de créer des questionnaires ultra-personnalisés grâce à des critères de ciblage.

Cette technique qui consiste à cibler les questionnaires est peut-être la plus importante de toutes.

3/ Espacez les envois de questionnaires à vos clients

Les consommateurs sont de plus en plus sollicités pour répondre à des enquêtes et des questionnaires. En un sens, c’est une bonne chose : cela illustre la prise de conscience des entreprises à l’endroit des problématiques de connaissance client et de satisfaction client.

Le revers de la médaille, c’est que les consommateurs se sentent de plus en plus submergés d’invitations à participer à des questionnaires (en particularité dans leur boîte mail). Si vous souhaitez capter l’attention de vos clients et les engager à participer sérieusement à vos questionnaires, espacez les invitations et les envois.

Des envois trop réguliers de questionnaires finiront par ennuyer et agacer vos clients. Vos questionnaires perdront toute leur attractivité.

4/ Soyez transparent avec vos clients sur l’objectif du questionnaire

Il est très important que vos clients sachent pourquoi ils sont invités à participer à votre questionnaire. Vous devez être transparent et leur expliquer sans détours quel est l’objectif du questionnaire et quel usage vous ferez des réponses collectées. Soignez notamment le paragraphe d’introduction du questionnaire.

Votre transparence permettra à vos clients de comprendre le sens du questionnaire et de s’impliquer davantage dans leur participation.

Vous pouvez aussi être transparent sur d’autres aspects, afin de créer une authentique relation de confiance avec vos clients. Indiquez par exemple le temps moyen de réponse au questionnaire, le nombre total de questions, vos règles de confidentialité, etc.

5/ Rédigez des questions faciles à comprendre

Pour un répondant, il n’y a peut-être rien de plus agaçant que des questions mal formulées, utilisant des tournures incompréhensibles, une syntaxe ambiguë ou des mots techniques. Vous devez faire attention à ce point et poser des questions univoques, simples et courtes si possibles.

Une suite de questions alambiquées réduit rapidement l’attractivité de votre questionnaire et risque d’entraîner de forts taux d’abandons. Pensez aussi à respecter une certaine logique dans l’enchaînement de vos questions. Evitez de sauter du coq à l’âne.

Vous savez maintenant pourquoi rendre vos questionnaires attractifs et comment vous y prendre pour y parvenir. A vous de jouer.

 

recevoir le livre blanc suivi satisfaction client

Enrichissez votre connaissance client et améliorez votre business Réservez votre démo